Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
09 Feb

Hydraire-antenne

Publié par KAS  - Catégories :  #Cnidaires, #Hydrozoaires

Hydraire-antenne
Hydraire-antenne

Hydraire-antenne

L'hydraire-antenne est une espèce commune dans le milieu infralittoral* sur les surfaces rocheuses stables dès 10 mètres ou sur les épaves, mais aussi dans les zones soumises aux courants et non exposées à la houle. Il apprécie les milieux où se mélangent substrat* rocheux et zone sableuse.

L'hydraire-antenne forme une touffe caractéristique de longues tiges pouvant mesurer jusqu’à 30 cm de hauteur. Le bouquet peut comprendre jusqu’à 50 tiges.

Chaque tige est une colonie dressée et non ramifiée qui comprend :
- une hydrorhize* : les tiges sont fixées sur un substrat* dur par l'intermédiaire d'une hydrorhize ; c'est une masse fibreuse qui peut mesurer 3 cm de hauteur, qui peut comprendre des tiges mortes et vivantes qui s'entrelacent.
- un hydrocaule* : c'est l'axe principal ; il est épais et des petites branches fines et latérales (hydroclades*), appelées aussi rameaux, se répartissent autour de lui en goupillon. L'axe principal est jaune brun, annelé et verticillé* par groupe de 6 ou 8.Les fines branches latérales sont blanches et présentes sur toute la hauteur de l’hydrocaule.
- chaque hydroclade porte au moins 6 hydrothèques*.
- Les hydrothèques sont des enveloppes qui protégent les hydranthes* (polypes* nourriciers). Ces derniers sont composés d'une bouche entourée des tentacules*, d'une cavité gastrique et d'un court pédicelle* (pied) et sont séparés les uns des autres par deux nœuds, comme tous les hydraires. On note la présence de nématophores* qui sont de petites excroissances qui protègent les polypes défensifs.
- des gonophores* ovoïdes et regroupés autour de l'hydrocaule sur de courts pédicelles*.
Les jeunes colonies sont solitaires.

Commenter cet article

À propos